Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 27 AVRIL 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10,1-10.

En ce temps-là, Jésus déclara : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit.
Celui qui entre par la porte, c’est le pasteur, le berger des brebis.

Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir.

Quand il a poussé dehors toutes les siennes, il marche à leur tête, et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix.

Jamais elles ne suivront un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »

Jésus employa cette image pour s’adresser à eux, mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait.

C’est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis.

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.

Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ;

il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage.

Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance.

Je suis le bon pasteur 3.jpg
                       

 

"Abattre les murs et passer par la porte"

 

Seigneur Jésus, ta Parole en ce jour est une invitation à faire tomber les murs qui nous séparent les uns des autres, à passer par la Porte qui ne se ferme jamais, car le portier garde la porte ouverte afin de te laisser passer.

1) Abattre les murs : Il y a tous ces murs que nous élevons et qu'il nous faut abattre afin de permettre aux relations véritables de se vivre :

- Murs élevés afin de mieux nous protéger en restant enfermés dans l'enclos, veillant à ce que personne n'entre. Nous avons bien le droit de rester calfeutrés chez nous, sans être envahis par tous ces étrangers.

- Murs de la honte à Berlin : combien d'années pour que cesse cette séparation et que se retrouvent unis les habitants d'un même pays ?

- Murs de la honte en Palestine où les Israéliens n'en finissent pas d'étouffer leurs voisins.

- Murs de la honte élevés à nos frontières pour empêcher ceux et celles qui sont chassés de leurs pays de trouver un asile accueillant.

- Murs de la honte dans un racisme renouvelé qui ne veut pas dire son nom et qui devient un véritable empêchement à tant de relations.

- Murs de la honte dans nos églises quand nous fermons la porte afin que ne soient rassemblés que les gens propres

Seigneur, pour nous aimer les uns les autres, quelles que soient nos appartenances religieuses ou politiques, tu nous demandes de faire tomber ces murs et d'ouvrir des portes. Tu as besoin de passer avec ceux et celles qui se reconnaissent en toi et qui reconnaissent la tendresse de ta voix : une voix qui rassemble et ouvre à la liberté, une voix qui permet à chacun de sortir ou d'entrer. Car le portier est là et tient la porte ouverte.

Je suis le bon pasteur 1.jpg
 

2) PASSER PAR LA PORTE QUE TU ES : Tu vas plus loin encore en te définissant comme "la Porte". Tu es toi-même la Porte qui est toujours ouverte à ceux et celles qui veulent entrer dans ce mouvement où l'Amour se déploie dans ton immensité. Celui qui entrera trouvera du "bon air" et des "terrains nourrissants".

Les voleurs et les bandits, ceux et celles qui égorgent les autres pour les faire périr, ne pourront entrer que s'ils remontent la pente de leur vie. Une telle démarche suppose qu'ils se dégonflent des meurtres et de la haine afin de pouvoir passer à travers cette PORTE qui s'appelle AMOUR.

Seigneur, tu es venu pour que nous ayons la vie, la vie en abondance.

Michel GUERRE le 27 avril 2015

Porte étroite.jpg



27/04/2015
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi