Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 27 SEPTEMBRE 2014

1) Nous écoutons la Parole de Dieu dans l'Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,43b-45.

"Comme tout le monde était dans l'admiration devant tout ce que faisait Jésus, il dit à ses disciples :

« Mettez-vous bien en tête ce que je vous dis là : le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes. »

Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles, elles restaient voilées pour eux, si bien qu'ils n'en saisissaient pas le sens, et ils avaient peur de l'interroger sur ces paroles."

Mystère de Jésus 1.jpg
                       

2) Nous laissons résonner cette Parole dans nos cœurs :

3 Nous relisons cette Parole à la lumière de nos vies :

 

"De l'admiration à l'incompréhension"

"Seigneur Jésus, nous sommes comme la foule : Tant que tu nous dis des mots qui consolent et apaisent, tant que tu poses des gestes qui guérissent nos blessures et parfois nous relèvent, nous sommes dans la plus grande admiration qui se confond en gratitude ; Et notre désir de marcher avec toi grandit de jour en jour.

Mais lorsque, d'une manière plus intime, tu te tournes vers nous, et que nous enfonçons le clou qui te transpercera par une trahison qui va te livrer aux mains des hommes, nous entrons dans un espace d'incompréhension.

Nous étions convaincus d'avoir trouvé en toi Celui qui ouvre le chemin de la VIE ; et tu nous déclares, d'une façon irrévocable, que ta fin est imminente, que ton existence va se terminer d'une dramatique manière : « Mettez-vous bien en tête ce que je vous dis là : le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes. »

Car en disant ces mots, tu démolis en un instant nos rêves et nos espoirs : nous comptions tellement sur toi pour nous délivrer de la peur, nous délivrer de toutes les oppressions, celle de la mort particulièrement.

Car s'il est une question qui habite les hommes, qui nous hante aussi, c'est bien celle de notre finitude. Aujourd'hui plus que jamais, on se protège de la mort, cherchant à rallonger au maximum le temps de l'existence.  On pose tous les gestes qui effacent la mort en la faisant disparaître de nos yeux pour ne plus voir. Notre désir est grand de ne jamais mourir afin que ne soient pas brisées les relations établies.

Nous avons peut-être oublié que ta mort est indissociable de ton "Relèvement d'entre les morts". Mort et résurrection se côtoient et ne vont pas l'une sans l'autre. Impossible de comprendre ton Evangile sans commencer par entendre proclamer : "Mort et Résurrection".

"Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta Résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire !"

Seigneur Jésus, forts de cette proclamation, comment faire pour ne pas te récupérer comme un point d'appui, une béquille sur laquelle s'appuyer quand on ne peut plus marcher ?

Grave est cette question qu'il faudrait traiter longuement. Nous aurons l'occasion de le faire, mais pour l'instant, tes paroles restent voilées, et le temps n'est pas venu encore pour t'interroger.

Seigneur Jésus, nous savons que tu nous accueilles avec nos doutes et nos faiblesses. Nous savons bien que nous ne savons rien et qu'il nous faut, dans la nuit, rester dans la confiance. Nous sommes liés à toi pour nous reprendre en mains, sachant que tu nous tiens avec tes deux bras ouverts. Nous écoutons ta Parole : "aujourd'hui même, tu es avec moi, en cet espace dans lequel les relations sont éternelles !"

Cette démarche est celle de la nuit dans la foi. C'est pourquoi je vous livre cette prière du Père Jésuite, Auguste VALENSIN. Je la dis et redis plusieurs fois dans ma journéé :

Quand je serais sous le mépris

Comme sous la meule de blé,

Ô Jésus-Christ, Ô Jésus-Christ,

Je dirais que tu m’as comblé !

 

Quand vers toi mon âme en déroute

Vainement pousserait son cri,

Ô Jésus-Christ, Ô Jésus-Christ,

J’affirmerais que tu m’écoutes !

 

Quand la nuit se ferait entière

Et pèserait sur mon esprit,

Ô Jésus-Christ, Ô Jésus-Christ,

Je te louerais pour ta lumière !

Michel GUERRE le 27 septembre 2014

Mystère de Jésus 4.jpg

 



27/09/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi