Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 27 SEPTEEMBRE 2018

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 27 SEPTEMBRE 2018

1) Nous écoutons la Parole de Dieu :

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,7-9.

Hérode, prince de Galilée, apprit tout ce qui se passait, et il ne savait que penser, parce que certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d'entre les morts.

D'autres disaient : « C'est le prophète Élie qui est apparu. » D'autres encore : « C'est un prophète d'autrefois qui est ressuscité. »

Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l'ai fait décapiter ; mais qui est cet homme dont j'entends tellement parler ? » Et il cherchait à le voir.


Parabole sur la prière 7.jpg
                       

2) Nous laissons la parole résonner dans nos cœurs.

 

3) Nous relisons la Parole à la Lumière de nos vies :

je rapporte ici ces quelques mots du Pape François : "2014-09-24 Radio Vatican :

"La vie chrétienne est « simple » : écouter la Parole de Dieu et la mettre en pratique, en ne se limitant pas à « lire » l’Evangile, mais en se demandant de quelle façon ses paroles parlent à notre propre vie."

 

Mais qui es-tu, Seigneur Jésus, pour que des assassins tuent leurs frères au nom même de Dieu ?

Il est tellement facile d'utiliser ton Nom, celui de Dieu, que l'on appelle aussi "Allah", pour se débarrasser d'innocents encombrants ?

L'assassinat, par décapitation, de notre frère Hervé GOURDEL est là pour nous rappeler qu'en idolâtrant Dieu, quels qu'en soient les motifs, on finit toujours par assassiner les hommes qui encombrent le chemin d'un pouvoir que l'on veut prendre ou que l'on veut garder.

Hérode fit cela en assassinant Jean le Baptiseur, cet innocent aux mains pures qui dénonçait vigoureusement les errances des hommes.

Hérode était un dictateur, mais c'était un pleutre dangereux qui t'envoyas à Pilate pour qu'il déclare la sentence implacable.

Mais qui es-tu, Jésus, pour qu'aujourd'hui encore on assassine un homme en se servant du Nom que tu as dévoilé en ton humanité ?

Il est tellement facile de se cacher derrière la religion pour commettre les actes les plus odieux.

Jésus, tu n'as pas fait de mal, tu n'as fait que du bien ! Alors pourquoi ce meurtre à ton égard ? Ne sachant que répondre, il arrive que nous disions que c'était la volonté de ton Père. Une telle pensée, quand elle devient Parole, est une atteinte à l'Amour d'un Père pour son Fils.

Mais il est tellement facile de se cacher ainsi derrière une volonté imaginaire qui peut ouvrir la porte à tous les meurtres, en se lavant les mains.

Jésus, tu as ouvert tes mains pour donner tes bienfaits, apaisant les souffrances, partageant la misère des affligés.

Injustement condamné, tu as été conduit jusqu'à la mort sur un gibet. Tu as vaincu la mort par ton "relèvement".

Et voilà qu'aujourd'hui l'innocent est encore condamné. Tu poursuis avec lui ce chemin de misère. Tu as vaincu la mort, mais ce n'est pas une raison pour que l'homme, au nom même de Dieu, tue un innocent qui se nomme Hervé GOURDEL.

Ma colère rejoint celle d'un Musulman, d'un chrétien, d'un homme simplement. Avec eux, je veux crier et prier : "Arrêtez le massacre au nom même de ce Dieu derrière lequel vous vous cachez ! Jésus a révélé un Dieu qui aime et non un dictateur !"

Michel GUERRE le 27 septembre 2018

 

 

 



27/09/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi