Espace pour mieux Chercher

RELECTURE DE LA PASSION DE JESUS CHRIST ADREESSEE AUX SENIORS EN CE VENDREDI 30 MARS 2018

Vendredi Saint 30 mars 2018

 

Les 7 dernières paroles du Christ sur la Croix

 

Voici les sept dernières paroles que la Christ a prononcées sur la croix.

1

Matthieu 27:46
Et vers la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : " Éli, Éli, lema sabachtani ? ", c'est-à-dire : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? "

Marc 15:34
Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : " Élôï, Élôï, lema sabachtani ", ce qui se traduit : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? "

2

Luc 23:34
Et Jésus disait : " Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu'ils font. " Puis, se partageant ses vêtements, ils tirèrent au sort.

3

Luc 23:43
Et il lui dit : " En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis. "

4

Jean 19:26-27
Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : " Femme, voici ton fils. "

Puis il dit au disciple : " Voici ta mère. " Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit chez lui.

5

Jean 19:28
Après quoi, sachant que désormais tout était achevé pour que l'Écriture fût parfaitement accomplie, Jésus dit : " J'ai soif. "

6

Luc 23:46
et, jetant un grand cri, Jésus dit : " Père, en tes mains je remets mon esprit. " Ayant dit cela, il expira.

7

Jean 19:30
Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : " C'est achevé " et, inclinant la tête, il remit l'esprit.

Passion de Jésus 2016 2.jpg

"Jésus, le supplicié innocent, meurt d'une mort injuste en communion avec tous ceux et celles qui souffrent innocemment"

 

Jésus, nous ne pouvons oublier qu'en fin de semaine dernière, nous avons vécu ton entrée triomphale de ceux qui sont dépouillés de tout dans cet espace de nos vies où Dieu dévoile sa présence. Nous ne pouvons passer sous silence ta Passion et ta mort que nous avons largement commentées ce jour là : "Jour des Rameaux et de la Passion."

Et voilà qu'en ce Vendredi Saint, pour faire mémoire de ta Passion d'aimer, nous sommes invités à relire cet évènement relaté par Saint Jean (18,1-40.19, 1-42.)

Afin de célébrer aujourd'hui cette Passion d'aimer qui t'a conduit jusqu'au bout de ton existence, nous allons nous arrêter et méditer tes sept dernières paroles prononcées sur la croix. Ces paroles trouvent souvent un écho dans le Premier Testament, ce qui nous permet de penser que d'autres furent torturés avant toi et ont même prononcé la prière des condamnés dans le psaume 22 dont voici quelques extraits :

"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Je gémis, et le salut reste loin de moi !

Mon Dieu, je crie pendant le jour, et tu ne réponds pas ; la nuit, et je n'ai point de repos.

Et moi, je suis un ver, et non un homme, l'opprobre des hommes et le rebut du peuple.

Tous ceux qui me voient se moquent de moi ; ils ouvrent les lèvres, ils branlent la tête : "Qu'il s'abandonne à Yahvé! Qu'il le sauve, qu'il le délivre, puisqu'il l'aime ! "

Ne t'éloigne pas de moi, car l'angoisse est proche, car personne ne vient à mon secours.

Ma force s'est desséchée comme un tesson d'argile, et ma langue s'attache à mon palais ; tu me couches dans la poussière de la mort.

Car des chiens m'environnent, une troupe de scélérats rôdent autour de moi ; ils ont percé mes pieds et mes mains, je pourrais compter tous mes os. Eux, ils m'observent, ils me contemplent ; ils se partagent mes vêtements. Ils tirent au sort ma tunique."

Passion de Jésus 2016 3.jpg

Mais revenons maintenant à ce que les générations ont choisi de nous faire entendre : les sept dernières paroles que tu as prononcées sur la croix :

Première Parole : Et vers la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : " Éli, Éli, lema sabachtani ? ", c'est-à-dire : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? " Parole de St Matthieu que l'on retrouve en Saint Marc.

Jésus, comme chacun de nous quand la souffrance est à son comble, tu as ce sentiment d'être seul et abandonné de la Source. Cet effacement de Dieu ressenti, combien d'entre nous en ont fait l'expérience. On ne peut tricher avec l'injuste souffrance. Nous ne pouvons que crier notre désespérance devant le Dieu du Silence.

Jésus, apprends-nous le chemin d'espérance dans cet effacement de Dieu qui, comme au commencement de la création, permet à chacun de devenir ce qu'il est de toute éternité : ta présence effacée en notre humanité.

Deuxième Parole en Luc 23:34 :"Et Jésus disait : "Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu'ils font. " Puis, se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort.

Jésus, tu ne peux puiser la force du pardon qu'en t'adressant à ton Père afin d'aller jusqu'au bout d'un amour consenti dans une mort injuste.

Mais ceux pour lesquels tu pries ne s'occupent que de tes vêtements à partager dans un jeu néfaste et humiliant.

Il y a en nous des moments où nous ne savons plus où puiser la force du pardon, tant la blessure est forte. Et les autres se moquent de notre impuissance.

Jésus, apprends-nous cet oubli de nous-mêmes pour nous réfugier en ton Père et donner par-dessus tout à ceux qui tirent au sort le peu qui nous reste encore.

Troisième parole en Luc 23, 43 :"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis. "

Cet "aujourd'hui", que tu promets à celui qui reconnaît les cibles manquées de sa vie, c'est une manière d'établir dans la confiance un nouveau règne de relations. Lui, il reconnaît ton innocence.

Seigneur Jésus, saurons-nous, aujourd'hui et maintenant, accueillir ta promesse et établir ainsi des relations nouvelles ?

Il y a de la place pour nous accomplir dans cet espace, tissu de liens nouveaux à faire.

Quatrième Parole en Jean 19, 26-27 : Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : " Femme, voici ton fils. "Puis il dit au disciple : "Voici ta mère. " Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit chez lui.

Jésus, ce souci jusqu'au dernier instant de ta Mère, Marie, et de ce disciple bien-aimé, est un chemin à ne jamais oublier.

Apprends-nous à accueillir ceux et celles qui nous sont chers et à les abriter d'une infinie tendresse. Ils sont si nombreux aujourd'hui ceux qui sont réfugiés. Ils demandent quelques gestes de tendresse. Ton serviteur, le Pape François, s'est mis à genoux devant eux pour le geste du service.

Apprends-nous à rester serviteurs et servantes de ceux et celles qui sont dans l'isolement le plus complet.

Passion 20.jpg
 

Cinquième Parole en St Jean 19, 28 :"Après quoi, sachant que désormais tout était achevé pour que l'Ecriture fut parfaitement accomplie, Jésus dit : "J'ai soif."

Jésus, ta soif est bien réelle dans des souffrances pareilles. Mais elle est encore plus grande dans ce désir d'aimer, en allant jusqu'au bout

Apprends-nous ce chemin, celui d'une soif d'amour à donner.

Sixième Parole en St Luc 23, 46 : "Et, jetant un grand cri, Jésus dit :"Père, en tes mains je remets mon esprit." Ayant dit cela, il expira.

L'inspire et l'expire sont le signe d'une présence dans une absence ressentie. En apparence "tout est fini". Mais c'est un Avenir d'Amour qui s'ouvre devant toi, Jésus, dévoilant notre avenir aussi.

Septième parole en Jean 19, 30 : "Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : "C'est achevé" et, inclinant la tête, il remit l'esprit."

Ces ceux paroles sont identiques. Celle de Luc nous invite, comme tu fis, à nous rependre en mains, en remettant notre confiance en ton Père afin, comme St Jean l'affirme, de nous ouvrir sur un Infini d'Amour, celui de ton Père qui nous embrasse comme une mère.

Jésus, désormais, nous pouvons garder le silence.

Michel GUERRE le 30 mars 2018

Passion du Christ 7.jpg



30/03/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi