Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 23 OCTOBRE 2017

1) Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (12, 13-21)

Du milieu de la foule, un homme demanda à Jésus: «Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.» Jésus lui répondit : «Qui m’a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages?» Puis, s’adressant à la foule : «Gardez-vous bien de toute âpreté au gain ; car la vie d’un homme, fût-il dans l’abondance, ne dépend pas de ses richesses.»
Et il leur dit cette parabole : «Il y avait un homme riche, dont les terres avaient beaucoup rapporté. Il se demandait : “Que vais-je faire ? je ne sais pas où mettre ma récolte.” Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y entasserai tout mon blé et tout ce que je possède. Alors je me dirai à moi-même: Te voilà avec des réserves en abondance pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”
«Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on te redemande ta vie. Et ce que tu auras mis de côté, qui l’aura ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu.»

Jésus et la prière 12.png
                       

2)  Nous relisons cette parole à la lumière de nos vies.

Seigneur Jésus, dans nos prières de demandes, il peut arriver que nous te considérions comme le juge de nos relations avec les autres. Or il se trouve qu'elles ne sont pas toujours honnêtes. C'est la raison pour laquelle tu nous invites à ne pas regarder que nous-mêmes. Notre vie ne dépend pas de ce que nous avons, mais bien de ce que nous sommes avec les autres.

La parabole qui suit ta parole, Seigneur, est une illustration de ce qu'il ne faut pas faire.

Les relations que nous avons sont des richesses qu'il importe de savoir partager. Elles ne nous appartiennent pas, elles ne sont pas des réserves pour un avenir incertain. Notre vie n'est pas un avoir, c'est une manière d'être avec les autres et avec Dieu.

Seigneur Jésus, j'ai demandé, comme un appel au secours, à ce que des relations te supplient de venir en aide à mon frère. Je te remercie pour la richesse des réponses si nombreuses. La tendresse et l'amitié m'invitent à retrouver la confiance en toi, Seigneur, qui est relations.

un immense merci s'élève vers vous, amis et amies. Un merci que je ne veux pas garder pour moi, mais le partager avec toi, Seigneur Jésus, dans cette difficile journée.

Jumeaux nous avons été de toute éternité, jumeaux nous sommes devenus pour vivre pleinement. Seigneur, nous te remercions pour cette complémentarité.

Michel GUERRE en l'absence de Philippe le lundi 23 octobre 2017.

Paroles de Jésus 2017 26.png



23/10/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi