Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 30 NOVEMBRE 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 4,18-22.

En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela.
Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent.

Jésus appelle les premiers disciples 2.jpg
                         
Nous relisons la Parole de Dieu à la lumière de notre vie.                     

"Quitter nos barques et marcher avec Jésus en lâchant nos filets".

 

Seigneur Jésus, en écoutant ta parole aujourd'hui, nous serions tentés de croire qu'elle s'adresse à quelques privilégiés. Et pourtant ce bord de mer le long duquel tu marches, n'est pas un domaine réservé. Chacun peut t'y rencontrer. Mais tu nous appelles à quitter nos barques qui naviguent sur la mort, et à laisser les filets du travail, ou ceux qui servent à nous protéger de l'adversaire dans nos différents combats.

- Tous nos métiers ou engagements nous embarquent afin de pêcher la vie. Cette nécessité n'est pas l'affaire de quelques uns. C'est une urgence pour vivre en relation avec les autres.

Il faut ne jamais avoir connu l'isolement pour discourir sur le bien-fondé de l'Abbé Pierre : "L'enfer n'est pas les autres, c'est soi-même." Il importe peu de savoir si l'Abbé Pierre s'est trompé dans l'interprétation de la parole de Monsieur Sartre.

L'essentiel est de savoir que nous ne pouvons nous empêcher de pêcher la vie dans les rencontres, même si parfois elles sont difficiles. Il vaut mieux des relations agitées qu'un isolement qui est signe de mort.

Jésus, tu sais cela pour l'avoir expérimenté dans les moments les plus difficiles de ton existence dans le jardin de Gethsémani. Tes amis se sont endormis, te laissant à ta souffrance en plein isolement.

Tu es le chemin, la vérité, la vie. Et c'est pourquoi sur le rivage, tu appelles chacun de nous à marcher avec toi pour bien pêcher la VIE et rencontrer les hommes afin de leur indiquer ce chemin de la vie.

- Mais pour une telle mission, qui est affaire quotidienne, il nous faut apprendre à laisser les filets qui nous enferment dans nos soucis journaliers, ces petites affaires qui nous empêchent de voir plus loin que le bout de notre nez. Nous les connaissons bien quand nous sommes harassés par le travail, les disputes familiales, les mésententes survenues. Cet enfer, dans les rencontres manquées, n'a rien à voir avec ce que tu nous demandes. Ces filets deviennent des protections contre les ennemis, mais ils ne peuvent plus servir pour pêcher la VIE que tu nous proposes en devenant des "pêcheurs de perles" représentés par les hommes, les femmes et les enfants. Chacun ressent cet intense besoin de vivre pleinement. Tu fais de nous des "pêcheurs d'hommes" afin de dévoiler ton amour infini pour tous les hommes.

Mais pour cela, il nous faut débarquer et marcher avec toi.

"Venez avec moi, et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes."

Saurons-nous répondre à ton appel et ne pas faire la sourde oreille ? La pêche est abondante, les pêcheurs seront-ils nombreux ? A chacun de donner sa réponse au quotidien, sachant que nous pouvons appeler un frère pour prendre ton chemin et marcher avec toi.

Michel GUERRE le 30 novembre 2017

Jésus appelle les premiers disciples 4.jpg

 



30/11/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi