Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 7 AVRIL 2018

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 7 AVRIL 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,9-15.

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. 
Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.

Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire.

Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.

Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. 

Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.

Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »


Samedi de pâques 2015 1.jpg
                       

 

"Nul ne peut acheter la foi, ce n'est pas un objet qui se vend !"

"La foi, c'est QUELQU'UN qui se donne en toute gratuité et dont la Bonne Nouvelle doit être proclamée à toute la création."

 

Seigneur Jésus, en ce jour tu viens nous confirmer que nul d'entre nous ne peut acheter la foi. C'est la raison pour laquelle, ton Evangéliste Marc nous rappelle, avec une certaine insistance, les différents moments où tu t'es donné, mais sans être reçu.

Car la confiance en toi n'est pas un objet que l'on achète, ni même que l'on reçoit. La confiance n'est pas de l'ordre du ressenti ou encore de l'émotion ; ces deux chemins n'ont un sens que lorsqu'ils nous ouvrent sur quelqu'un qui se donne. Mais ils ne sont pas une nécessité pour "être dans la foi".

Quand une personne nous interpelle en nous disant : "vous n'avez pas la foi !", elle permet un droit de réponse : "Vous avez bien raison ! Je n'ai pas la foi et je ne l'aurai jamais ! Car la foi n'est pas un objet, encore moins un cadeau. La foi, c'est Jésus qui se donne en toute gratuité."

Jésus, c'est bien à ce niveau que tu révèles à chacun que tu es "QUELQU'UN" et non pas une chose, voire même une émotion.

Tu es Celui qui se donne en toute gratuité à travers le témoignage de ceux qui ont su te contempler, dans la tendresse du cœur. Les témoins sont nombreux à nous parler de toi. A nous de reconnaître ta présence en chacun : les petits, les plus démunis, ceux et celles qui sont à la périphérie. Chacun est habité par toi, en toute gratuité. C'est bien à travers eux que nous pouvons te contempler, toi le Ressuscité.

Et c'est bien cette nouvelle qu'il nous faut annoncer à toute la création. Celle-ci est composée de toutes les personnes qui doivent être respectées. Des hommes, des femmes et des enfants sont objet de mépris, mis au banc de la société par des paroles assassines. Annoncer la bonne Nouvelle à toute la création, c'est d'abord respecter les personnes, même quand leurs actes sont condamnables. La miséricorde n'est pas une machine à effacer, c'est un cœur qui écoute la misère de l'autre et cherche un chemin de relèvement.

Amour en Dieu 2.jpg

Annoncer la "Bonne Nouvelle" à toute la création, c'est aussi prendre soin de notre maison commune, la terre que nous habitons.

Ces paroles de ton Serviteur, le Pape François, dans sa lettre ouverte sur le monde "Louange à toi, mon Seigneur", sont à entendre aujourd'hui « Loué sois-tu, mon Seigneur », chantait saint François d’Assise. Dans ce beau cantique, il nous rappelait que notre maison commune est aussi comme une sœur, avec laquelle nous partageons l’existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille à bras ouverts : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe ».

Cette sœur crie en raison des dégâts que nous lui causons par l’utilisation irresponsable et par l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et ses dominateurs, autorisés à l’exploiter. La violence qu’il y a dans le cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pourquoi, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui « gémit en travail d’enfantement » (Rm 8, 22). Nous oublions que nous-mêmes, nous sommes poussière (cf. Gn 2, 7). Notre propre corps est constitué d’éléments de la planète, son air nous donne le souffle et son eau nous vivifie comme elle nous restaure."

Seigneur Jésus, cette Bonne nouvelle doit donc être annoncée à toute la création.

"Loué soyez-vous, Mon Seigneur, pour toutes les choses créées !

Loué soyez-vous, Mon Seigneur, pour l'univers entier !

Alléluia, Alléluia, Alleluia !"

Michel GUERRE le 7 avril 2018

Louange 2.jpg



07/04/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi