Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 6 SEPTEMBRE 2014

1) Nous écoutons la Parole de ce jour :

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,1-5.

Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé ; ses disciples arrachaient et mangeaient des épis, après les avoir froissés dans leurs mains.
Des pharisiens lui dirent : « Pourquoi faites-vous ce qui n'est pas permis le jour du sabbat ? »

Jésus leur répondit : « N'avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu'il eut faim, lui et ses compagnons ?

Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l'offrande, en mangea, et en donna à ses compagnons, alors que les prêtres seuls ont la permission d'en manger. »

Jésus leur disait encore : « Le Fils de l'homme est maître du sabbat. »

Sabbat 3.jpg
                       

2) Nous laissons résonner cette Parole en nous :

 

3) Nous relisons la Parole à la lumière de nos vies :

"Seigneur Jésus, en ce jour de repos pour une maturation, il t'arrive souvent de traverser la mort pour rejoindre la vie qui devient renaissance, et donc "relèvement" en toi et dans les autres. Car ce "Jour" est ton "Jour", décrété par ton Père, il est à jamais le "JOUR DE DIEU", mais il est aussi le "JOUR DE L'HOMME".

Nous sommes tes compagnons, nous marchons avec toi, et notre faim est grande de savoir et d'apprendre comment il faut s'y prendre pour traverser la nuit et s'ouvrir au grand jour qui est bien le "JOUR DE DIEU" ainsi que le "JOUR DE L'HOMME".

Mais qui donc pourrait nous interdire ce vrai compagnonnage d'une marche avec toi, le "Relevé" d'entre les morts ? Car chaque jour de ton existence, tu fais cette traversée de la mort à la vie. Cela te conduira à cet ultime passage qui ouvrira "TON JOUR" sur le "JOUR DE DIEU TON PERE".

Bien qu'étant dans notre droit, n'ayant commis aucune faute en froissant et mangeant la manne du passage, il y a toujours, sur le bord du chemin des personnes qui se donnent le droit de rappeler la Loi. Ces gens-là s'adressent à toi qui n'as pas transgressé la Loi afin de nous atteindre en nous laissant croire que nous faisons des gestes interdits en ce jour de Sabbat.

Ceux dont le regard est ainsi déformé par la Loi apprise par cœur, ceux-là ne peuvent plus parler avec leur cœur. Ils en viennent à dénoncer les plus pauvres et tous les affamés, de cueillir quelques fruits pour calmer leur faim de savoir et de vivre.

Ta réponse, Jésus, dépasse infiniment la Loi. Le geste de David et de ses compagnons auquel tu te réfères, ne peut laisser indifférents.

Quand la vie est en jeu, même un jour de Sabbat, l'essentiel est de pouvoir survivre afin de mieux servir les frères affamés, le frères  démunis, afin aussi d'apprendre soi-même à traverser la mort pour rejoindre la VIE.

Oui, Jésus, tu es "LE FILS DE L'HOMME" en pleine humanité, dévoilant en même temps que tu es "LE FILS DE DIEU". Tu nous apprends à vivre l'essentiel, dans ces mutations successives, pour traverser la NUIT et rejoindre le JOUR.

Jésus, tu es vraiment le maître du SABBAT, maître de "JOUR DE l'HOMME", Maitre du "JOUR DE DIEU". C'est la raison pour laquelle tu as traversé ces champs de blé, en laissant tes compagnons se nourrir de ton pain partagé qui est déjà ta VIE donnée.

Michel GUERRE le 6 septembre 2014

 Pain partagé 4.jpg

 



06/09/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser