Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIIORS EN CE 16 DECEMBRE 2017 )

1) Nous écoutons la Parole de ce jour :

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17,10-13.

Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? »

Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre tout en place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu. Le Fils de l'homme, lui aussi, va souffrir par eux. »

Alors les disciples comprirent qu'il leur parlait de Jean le Baptiste.

 Jean Baptiste 8.png
                       

                     

2) Nous laissons résonner la Parole dans nos cœurs :

3) Nous relisons la Parole à la lumière de notre vie, au Souffle de l'Esprit :

"Seigneur Jésus, tu descends de la montagne, cet espace où la Parole s'enfante afin de prendre naissance en chacun de nous. C"est aussi ce moment lumineux où chacun peut voir au-delà le dévoilement de la Révélation en présence de Moïse et du Prophète Elie : Ce que l'on nomme "la Transfiguration".

L'affirmation des "savants" disant que le prophète Elie doit encore venir n'a donc pas lieu d'être ici.

C'est pour cela, Seigneur, que tu réponds en faisant allusion au premier Testament. Elie est bien celui qui doit permettre à chacun de vivre un cœur à cœur avec Dieu et avec les autres. Elie s'est bien manifesté dans la personne de Jean-Baptiste qui a passé sa vie à proposer ce même cœur à cœur avec Dieu, et cela jusqu'à mourir afin de ne jamais trahir la Parole entendue.

Elie n'a donc plus à venir puisqu'il est présent depuis toujours dans le cœur de Jean et de ceux qui l'écoutent.

Pour confirmer cette présence, tu indiques que toi-même, "Le Fils de L'homme", tu souffriras pour avoir osé proposer ce même cœur à cœur avec Dieu, avec toi, en passant par les autres.

Parlant de Jean-Baptiste, tu parles de toi-même.

Seigneur Jésus, le rappel de ta venue en pleine humanité, en ce moment que nous nommons "Noël" n'a rien d'un anniversaire, celui que les autres célèbrent à notre égard, nous faisant remarquer aimablement que nous avons une année de plus.

Ce "Noël", qui approche une nouvelle fois, est un moment privilégié dans lequel nous sommes impliqués. Saurons-nous à nouveau enfanter la PAROLE pour la vivre vraiment et la laisser grandir jusqu'au Noël suivant ?

Comme Jean-Baptiste, comme toi, Seigneur, nous aurons peut-être à souffrir en portant témoignage, car ta Parole est parfois aussi tranchante que l'épée. Elle sépare le bon grain de l'Ivraie, mais elle ne divise jamais.

Ta PAROLE engendrée est toujours œuvre de création et de renaissance pour aimer comme tu nous aimes, mais elle porte son lot de souffrances.

Alors en célébrant Noël, nous célèbrerons Ta Parole engendrée en chacun de nous dans un véritable cœur à cœur qui s'ouvrira sur le monde.

Michel GUERRE le 16 décembre 2017

Parole de Dieu 1.jpg



16/12/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi